Bye Bye François Barnoud

Le Petit Journal St-Michel est en deuil. Son tout nouveau propriétaire, François Barnoud, est décédé le 19 novembre dernier, à l’âge de 75 ans. C’est en janvier 2016 qu’il achète le Petit Journal, dont il souhaite ardemment poursuivre l’activité. Ainsi, tout en maintenant la programmation axée sur le jazz traditionnel, il propose des musiciens jouant un style plus moderne. Un changement dans la continuité donc pour cet ingénieur en mécanique des sols né à Thonon-les-Bains et installé à Dijon, fondateur et président du groupe GÉOTEC et passionné de jazz, dont il avait une grande culture et pour lequel il a beaucoup œuvré. Musicien amateur, il découvre à 15 ans cette nouvelle musique, selon lui la plus grande du XXème siècle, qu’il pratiquera toute sa vie – d’abord à la guitare, puis à la contrebasse – avec, pour modèle, Ray Brown. Également producteur, programmeur, c’est grâce à son talent, sa curiosité, sa générosité, qu’il côtoie nombre de jazzmen, dont beaucoup deviennent des amis. À Dijon, lors de concerts dans la cave de sa maison puis au Bistrot de la Scène, ou encore à La Guiche (en Saône-et-Loire), à l’invitation de l’association Jazz Etc, dont il est l’initiateur, viendront jouer avec lui Barney Kessel, Marcel Zanini, Rémy Decormeille, Christian Escoudé, Alain Jean-Marie, Bobby Durham, Roland de Wilde, Hervé Meschinet, Ahmet Gülbay, Jacky Terrasson, Scott Hamilton, Manuel Rocheman, Baptiste Herbin, Ronnie Lynn Patterson, René Thomas, François Chassagnite, les frères Ferré et tant d’autres. Un hommage lui sera rendu le mardi 17 janvier par ses amis (voir programme).